Extrait d'une lettre de recommandation.
"Elle a su l'éveiller dans de multiples activités manuelles, culinaires, d'éveil en tout genre qui lui ont été profitables et enrichissantes."
"Lydie est une professionnelle à l'écoute des enfants et de très bons conseils pour les parents."

19/04/2012

Petit sondage : niveau d'étude d'une assistante maternelle


Juste pour prouver au Monde qu'une assistante maternelle en a dans la tête !

Je vous propose de laisser votre niveau d'étude dans les commentaires même de manière anonyme.

 Le nombre de commentaire fera la force de ce message...

Merci d'avance pour votre participation.


Je commence...

L. de Bêtise, Malice et Sorcellerie.
BAC +3
BTS Biotechnologie + Année de spécialisation biophysique / Biotechnologie.
Ancien métier : Technicienne de laboratoire dans une banque d'ADN.

A vous maintentant...



25 commentaires:

  1. JE compte me reconvertir en assistante maternelle après avoir fait des études d'ingénieur en génie électrique (Bac + 5) et la puéricultrice a tout fait pour me persuader que je gagnerais jamais autant (côté salaire) en allant jusqu'au bout de ma reconversion.

    Savannah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre le critère le plus important pour toi : un métier passion ou bien un très bon salaire...

      Supprimer
    2. Perso, je gagne mieux ma vie qu'avant !!!

      Supprimer
  2. bac + 7 en lettres modernes. J'ai beaucoup hésité à "faire instit" mais je me suis dit que les contraintes liées aux enfants/ados et à l'administration scolaire seraient trop importantes par rapport au plaisir d'exercer ce métier passionnant. Je suis suis donc reconvertie en assistante maternelle, mais je m'aperçois que les contraintes sont finalement assez semblables...

    RépondreSupprimer
  3. Jouons le jeu:
    Bac + 5, mâtrise et CAPES de Lettres, 15 ans d'enseignement dans le secondaire.
    Tout comme pour Anonyme ci-dessus, puer, médecin PMI et famille ont tout tenté pour me dissuader de devenir AssMat(et le salaire, et les vacances scolaires, et la retraite,et la sécurité de l'emploi, oh là là, quelle folle!!!)
    Je n'ai qu'un seul regret: NE L'AVOIR PAS FAIT AVANT!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Je viens de lire votre message et je souhaiterais savoir pourquoi vous regrettez de ne pas l'avoir fait avant ? Qu'est-ce qui est si positif ?

      Supprimer
  4. Mon mari et moi-même sommes tous les 2 ass mats, niveau maîtrise de chimie !
    plutôt sympa pour la popote ! LOL!
    Pas de dissuasion possible, on a rien dit à la puer !
    Nous n'avons pas non plus exposé notre projet à nos proches !
    Tout comme Laurie, je regrette de ne pas avoir commencé ce métier avant. Il est formidable, une grande dose de bonheur au quotidien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,

      J'ai lu votre message et je souhaiterais savoir quels sont les "avantages" de ce métier ? Vous qui regrettez de ne pas l'avoir fait avant ?
      J'ai moi même un bac + 5 et un poste "de haut niveau" dans une grande entreprise et pourtant j''aimerais faire des choses plus proches de l'humain, avec moins d'hypocrisie au quotidien...
      Merci de votre réponse.

      Supprimer
  5. hélas je vais jouer les troubles-fêtes, je n'ai que le bepc en poche, et j'ai bien roulé ma bosse, je suis passionnée par ce que je fais, autant dans le passé que le présent, je n'ai pas envie de changer de métier pour l'instant, je gagne bien ma vie, je suis indépendante et reconnue pour la valeur de mes efforts, c'est ça le plus valorisant. effectivement il faudrait arrêter de dire que le métier est réservé à celles qui n'ont pas de qualification -ce qui est mon cas en réel- car de loin il faut de sacrées compétences pour le mener à bien, en tout cas aucun diplôme ne prépare à la conscience professionnelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est bien vrai ! Rien de mieux que la conscience pro. Juste une petite remarque... Le BPEC de ton époque ne vaut surement pas celui que moi j'ai passé...
      Et j'aimerai bien avoir ton avis sur le CAP petite enfance de maintenant ? Car moi je suis un peu révoltée sur ce certificat... Peut être un futur article sur ce blog traitera de ce sujet.

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      J'aimerais savoir ce que vous entendez pas "je gagne bien ma vie" et pour quels horaires ?
      Merci de votre réponse.

      Supprimer
  6. je trouve que ce n'est que pansement pour cacher l'absence de formation . il ne correspond pas à notre métier tel qu'on se doit de le pratiquer tous les matins, c'est à côté de la plaque. c'est soit on se débrouille pour se former seules,c'est passionnant mais ça prend des années, soit on ne faise prend pas la tête et alors la porte s'ouvre sur les indélicatesses. je suis révoltée moi aussi que des femmes soit livrées aux fauves sans avertissement au minimum de tout ce qu'il ne faut pas faire dans l'intéret de l'enfant. des tonnes de détails sont passés sous silence.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis comme Pascale,pas de grandes études . Certaines circonstance m ont obligés à travailler dés 16 ans . Mon niveau CAP couture , qui ne me sert à rien ( sauf pour faire de jolis cousins aux ptits bouts lol) . Je suis très contente en tant qu assmat car je voulais travailler auprès des enfants . Il faut je pense beaucoup de qualification pour ce métier car on doit tout savoir faire . J avais trouvé cela sur un blog un jour et je l ai gardé dans mes dossiers car je suis totalement d accord avec ce qui est écrit .
    il faut être diplômé :
    de la fac de sport option toboggan et crapahutages
    de l'école des Beaux-arts, option peinture au doigt et pâte à sel
    de l'école du Cirque : jongleur, dresseur de puces (sans fouet !), clown, acrobate...
    de l'école du Rire, option guili-guili (à ne pas confondre avec Gulli… ça, c'est l'école de Audiovisuel, mais je vous la déconseille...)
    de Pop Star... si vous ne réussissez pas les castings, il vous reste le Petit Conservatoire de Mireille...l
    de l'école Internationale Linguistique, option multi-langues (adaptable à tous les langages de 0 à 3 ans !)
    de séminaire d e l'IUFM" éduquer, une main de fer dans un gant de velours"
    du stage de survie, "apprendre à vivre avec les décibels"
    du centre de formation permanent à la patience
    de l'école de Cuisine, option Bio et mixé
    l'école du Ménage, option serpillière et chiffon (et vous deviendrez un très bon Serpillothérapeute ! )
    l'école Secrétariat et comptabilité, option contrat, salaire et droit du travail
    de l'école de la diplomatie du quai d'Orsay
    de la fac de psycho, option écouter pour mieux s'entendre

    Mais par-dessus TOUT :

    Il faut un amour immodéré pour les enfants !

    Je le répète se n ai pas de moi mais tellement vrai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce joli texte qui colle vraiment bien à notre métier !
      100 % d'accord ! Ce que je voulais aussi faire passer à travers ce poste, c'est que beaucoup d'entre nous ne sont pas assistante maternelle par dépit, mais bien par choix... et par passion !

      Supprimer
  8. Moi je ne le fais surtout pas par dépit sinon se ne serait pas super pour les petits . J' adore ce métier . J 'ai travaillé dans une école en tant que surveillante heure du midi et aussi le soir après les cours, j ai fait aussi du service auprès des personnes âgées . Mais je pense que c'est en tant qu assmat que je m épanouie le plus . J ai la chance aussi que toute ma famille adorent mon choix . Ils sont à 100 % avec moi . Même si il y a des jouets partout, si la maison est assez bruyante ,qu il y a de la récup partout car cela pourrai servir pour un bricolage,si je vais dans les vide grenier , magasin ou encore avec des catalogues en pensant toujours qu est ce que je pourrai acheter pour les petits . Mon métier fait parti de notre vie. Je suis très contente bien sur d être en vacances mais je l ai retrouve chaque fois avec plaisir.

    RépondreSupprimer
  9. Article très intéressant ! Je fais tourner aux assistantes maternelles que je connais :)
    Marie

    RépondreSupprimer
  10. un peu en retard , je réponds a cet article. J'aurais voulu etre éducatrice de jeunes enfants, mais ce n'était pas un métier du point de vue de mes parents, alors j'ai fait un bac de compta suivi d'un BTS de compta compte tenu que j'étais bonne en maths ( va comprendre !!) Finalement j'ai travaillé plusieurs années en tant que comptable dans diverses associations ( toujours en rapport avec les enfants bizarrement ) une période de chomage , un bilan de compétence qui montrait que je devais travailler avec les enfants et une mutation de mon mari plus tard, on a bien réfléchi et depuis + de 10 ans je fais un métier que j'adore !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien moi aussi, c'est suite à une mutation de mon mari que j'ai décidé de changer de voix…
      De retrouver une passion…
      Les enfants !

      Supprimer
  11. J'ai un diplôme d'éducatrice de jeunes enfants et je ne regrette pas d'être devenue assistante maternelle. Je gère mon emploi du temps, je profite de mes enfants, je gagne bien ma vie mais j'avoue que je m'arrache aussi les cheveux avec tout ce qui est paperasse, comptabilité et compagnie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je vais bientôt goûter à ces joies de la paperasse !

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      Pouvez-vous me dire ce qu'est "bien gagner sa vie" ?
      Merci.

      Supprimer
  12. Bonjour à toutes,
    Mille mercis de ces commentaires qui ne font que conforter l'ass mat en devenir que je suis dans son choix.
    Mes études (Bac +6 en droit et école de commerce) ont été longtemps une barrière m'empêchant de passer le pas.
    Je suis intimement convaincue que peu de personnes ont les qualités requises pour exercer ce métier et reste donc toujours perplexe face à son manque de reconnaissance sociale .
    La professionnalisation en cours permettra, je l'espère, une évolution des mentalités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le manque de reconnaissance sociale est à prendre en compte car cela peut se faire pesant... Très pesant...
      Maintenant, si c'est une vocation... Fonce !

      Supprimer
  13. Une maîtrise Bac +4 LEA, une licence LCE espagnol, un travail dans un cabinet d'avocats d'affaires à Paris et puis un changement de vie : naissance de nos 2 filles, un nouveau départ près de Toulouse et hop je me lance : une demande d'agrément, un logement que nous aménageons exclusivement pour les tout-petits et maintenant j'attends que le bouche à oreille fonctionne !!!!! Je suis à Fronton, pas très loin de la Salvetat !! Pour le moment un adorable petit L... en garde et une petite D... pour début 2013...

    RépondreSupprimer